Une poche de productivité ignorée

Une étude scientifique de l’université de L’Illinois a démontré que l’accès à la lumière du jour au bureau avait des conséquences sur la qualité et la durée du sommeil.

L’absence de fenêtre ou un trop grand éloignement entraine un déficit de sommeil (moins 46 minutes), provoque une baisse de l’attention et de la vitalité, et affecte l’efficacité au travail.

L’accès à la lumière du jour influe sur la productivité au travail

productivité au travailAjoutons à cela que 80 % des installations d’éclairage dans le tertiaire sont obsolètes (plus de 20 ans) selon l’AFE (Association Française de l’Eclairage), on peut penser que l’éclairage est une poche de productivité ignorée.

Ainsi, la marge d’amélioration est grande au niveau des luminaires ancienne génération. Par ailleurs, ils consomment 25% d’énergie en plus que les nouveaux luminaires, et provoquent l’usure prématurée des ampoules et tubes (durée de vie 30 % en moins).

La lumière du jour contribue à la Qualité de Vie au Travail

On parle souvent de quantité de lumière cependant on oublie souvent sa qualité. Qui ne connaît pas de bureaux suréclairés par des tubes agressifs, à tel point que l’utilisateur préfère travailler dans le noir au lieu de les allumer ?

Augmenter seulement la quantité de lumen n’est pas une solution pour mieux voir. C’est la qualité de la lumière diffusée qui fait la différence.

L’homme a besoin de la lumière naturelle au même titre que d’eau, de nourriture et de l’air qu’il respire. Alors pourquoi nos environnements de travail sont équipés de lumière jaune ou de lumière blanche très crue ?

La lumière naturelle n’est pourtant ni jaune ni agressive.

Place à des installations d’éclairage innovantes et des sources lumineuses qui privilégient la qualité de la lumière et offrent aux utilisateurs le confort et les avantages de la lumière du jour.

Savoir plus sur l’importance d’un éclairage de qualité au travail ?

Les commentaires sont fermés