Un éclairage pour chevaux : bien choisir

Choisir un éclairage pour chevaux peut avoir des conséquences importantes sur leur santé, leur performance et leur fécondité.
En effet, les chevaux tout comme les humains sont sensibles à la lumière. En période hivernale, leur comportement peut être affecté par le manque de lumière naturelle.

C’est pourquoi le choix d’ un éclairage pour chevaux est un point à prendre en considération. Pour favoriser la santé physique et psychique des équidés, il convient de respecter certaines règles.

Un éclairage pour chevaux efficace et confortable devrait rassembler les qualités suivantes :
– Un éclairage proche de la lumière naturelle
– Un éclairage bien proportionné à la taille du box
– Un éclairage sans scintillement et sans flickering

Un éclairage pour chevaux proche de la lumière naturelle

Ce critère revêt une importance particulière car il peut influencer la santé physique et psychique des chevaux.

La lumière naturelle : c’est quoi ?

La lumière naturelle peut être représentée sous forme de spectre coloré comme dans le schéma ci-dessous. On parle de partie visible du spectre de lumière pour les valeurs qui situent entre 380 et 780 nanomètres. De part et d’autre du spectre visible se trouvent les UVs et les infrarouges.
C’est ce spectre appelé spectre complet qui permet une bonne vision, influence la sécrétion d’hormones par le cerveau. La sérotonine et la mélatonine sont notamment souvent évoquées.
Quant aux UVA et UVB, ils sont indispensables aux hommes comme aux animaux pour synthétiser certaines vitamines comme la vitamine D. La vitamine D est indispensable pour renforcer le système immunitaire et pour la fixation du calcium sur les os.

La vision du cheval

Vision des couleurs

Les chevaux ont une vision différente des hommes, ils ne perçoivent pas les couleurs de la même façon que les hommes. L’œil humain perçoit toutes les couleurs du spectre visible alors que le cheval n’en perçoit qu’une partie, il ne voit pas la couleur rouge comme du rouge mais comme du gris par exemple. On parle de vision dichromatique, basée sur 2 couleurs (bleue et jaune). En savoir plus sur la vision du cheval http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/comportement-ethologie-bien-etre/comportement-naturel/la-vision-du-cheval.html

Le rôle hormonal de la lumière du jour

La lumière naturelle est par définition à spectre complet. En effet toutes les couleurs de l’arc en ciel sont présentes avec des proportions régulières et constantes. Ces différentes longueurs d’onde sont captées par l’œil tout au long de la journée et elles influencent notre métabolisme et l’activité hormonale.

A titre d’exemple et de façon schématique, lorsque le jour se lève, le cycle hormonal diurne démarre avec la production de sérétonine . Cette dernière permet au corps de se mettre en marche, d’être actif. A l’inverse lorsque la nuit tombe, l’absence de lumière naturelle perçue par l’œil, inverse le cycle hormonal. Se déclenche alors la production de mélatonine (hormone du sommeil).

Le fonctionnement de ces deux hormones est lié. En effet la quantité de sérotonine produite par le corps en journée détermine la quantité de mélatonine produite par la suite. Un manque de mélatonine peut entrainer une mauvaise qualité de sommeil et une mauvaise faculté de récupération. D’où peut résulter par la suite une baisse de tonus pendant la journée.

En automne et en hiver, la quantité de lumière naturelle disponible diminue. Ce manque de lumière peut se traduire par une « baisse de régime ».

Le rôle des rayonnements ultraviolets

Dans la partie invisible du spectre de la lumière, on trouve les UVs. Ces derniers, en particulier UVA et UVB sont indispensables à tous les êtres vivants pour rester en bonne santé. L’effet des UV sur la peau sont à l’origine du processus de transformation de la vitamine D en Calcium.

Les UVA et UVB sont indispensables au bon fonctionnement du système immunitaire et favorisent une récupération plus rapide après une blessure ou une maladie. Certains éclairants fluorescents comme les True-Light, émettent une part biologique d’UVA et UVB.

En revanche, les dispositifs d’éclairage leds n’en n’émettent pas du tout.

Eclairage pour chevaux compenser le manque de lumière naturelle en hiver

Vous l’aurez compris, pour compenser le manque de lumière naturelle en hiver, il faut pouvoir reproduire ce que fait la lumière naturelle avec des éclairants artificiels.
Pour atteindre cet objectif, les éclairants artificiels doivent se rapprocher le plus possible des caractéristiques de la lumière naturelle dans toutes ses composantes.

Un éclairage lumière du jour à spectre complet tel que True-Light permet d’atteindre cet objectif. Les ampoules et tubes fluorescents True-Light propose un spectre proche de celui de la lumière naturelle y compris une part biologique d’UVA et d’UVB.

Absence de scintillement d’un éclairage pour chevaux

Le scintillement de certains dispositifs d’éclairage peut se révéler gênant pour les chevaux. En effet, les luminaires fluorescents et leds peuvent avoir un scintillement permanent. On parle d’éclairage basse fréquence pour les dispositifs fluorescents ou de flickering pour les luminaires leds.

Même si ces scintillements ne sont pas visibles à l’œil nu, ils sont perçus par le cerveau. Ils peuvent engendrer de la fatigue, des gênes oculaires par exemple.

Pour éviter cet écueil, il convient de choisir des luminaires fluorescents haute fréquence dotés de ballasts électroniques ou des luminaires leds exempts de flickering.

En résumé : les avantages de la lumière du jour pour un éclairage pour chevaux

Même si le cheval voit son environnement dans sa propre gamme chromatique, il n’empêche que le manque de lumière du jour influence son comportement, son bien-être et sa santé.

Un éclairage pour chevaux proche de la lumière du jour compense le manque de lumière naturelle en automne et en hiver. L’usage d’un tel éclairage a des répercussions sur le bienêtre du cheval avec des signes visibles tels qu’un poil hivernal qui pousse moins et un meilleur appétit.

La lumière du jour contribue également à de meilleures défenses immunitaires, à des facultés de récupération meilleures et pour les poulinières à une fécondité améliorée.

Découvrez des solutions adaptées pour les box et pour en savoir plus contactez-nous au 02 41 37 28 65.

Bibliographie et sources :

Etude scientifique japonaise publiée dans le “Journal of equine science” :  “Effects of an extended photoperiod on gonadal function and condition of hair coats in Thoroughbred colts and fillies,

Docteur Carol Hall (GB) au sein du groupe de recherche : Animal Behaviour and Welfare Research Group

Effet de la lumière naturelle sur la production de vitamine D : https://www.horseillustrated.com/horse-news-2012-05-08-vitamin-d-for-horses/

Dépression hivernale chez le cheval : Horse NL

Les commentaires sont fermés