Passage à l’heure d’hiver : adoptez un éclairage lumière du jour

Comme chaque année, le passage à l’heure d’hiver est programmé le dernier week-end d’octobre, dans la nuit du samedi 28 octobre au dimanche 29 octobre 2017.

Cette année encore ce changement perturbera le rythme de vie de beaucoup de personnes.

Pourquoi ce passage à l’heure d’hiver ?

heure d’hiverLe passage à l’heure à d’hiver est la conséquence de l’adoption du passage à l’heure d’été. Ce dernier avait été adopté à l’origine pendant la première guerre mondiale pour économiser le charbon puis abandonné à la fin de la guerre.

Au cours de la deuxième guerre mondiale, l’adoption du fuseau horaire de Berlin et le passage à l’heure d’été sont imposés pour harmoniser les horaires entre la France et l’Allemagne.

L’heure d’été fut abandonnée à la fin du conflit mais la France conserva le fuseau horaire de Berlin (Greenwich Main Time +1). C’est le choc pétrolier de 1973 qui remit l’heure d’été au goût du jour en 1975 dans le but de réaliser des économies d’énergie.

Et aujourd’hui ?

En adoptant le fuseau horaire de Berlin en lieu et place du fuseau de Greenwich, la France est constamment en avance sur le soleil : 1 heure avec l’heure d’hiver et 2 heures en été.

Les voix pour ou contre ce décalage artificiel avec le passage à l’heure d’hiver vont à nouveau s’élever pendant quelques jours, puis nous allons tous « faire avec » comme d’habitude.

Un changement de rythme mal vécu

Le passage à l’heure d’hiver est mal ressenti pour beaucoup d’entre nous et pour cause ! Il se conjugue avec d’autres facteurs plus ou moins déprimants :

  • La durée « d’ensoleillement » se réduit comme peau de chagrin jusqu’à Noël
  • La météo automnale conjugue ses journées pluvieuses et tristounettes.
  • Le décalage artificiel force nos horloges internes à se resynchroniser pendant quelques jours / semaines selon les sensibilités.
  • Aller et rentrer du travail dans le noir finit par donner l’impression de ne plus voir le jour.

C’est sûr, tout cela ne donne pas envie de chanter sous la pluie. Alors si le passage à l’heure d’hiver vous déprime, ne culpabilisez pas, les autres en souffrent aussi !

Le manque de lumière du jour : énergie en baisse et fatigue

Comme nous l’avons déjà évoqué auparavant, le manque de lumière du jour a des conséquences plus ou moins importantes sur notre humeur et sur notre santé : de la simple fatigue passagère à la dépression plus ou moins sévère.

Les personnes qui travaillent en horaires décalés (3/8) ou de nuit sont encore plus affectées que celles et ceux qui ont la chance d’avoir des horaires de travail classiques. Voir aussi l’article sur le travail de nuit.

En conclusion

Alors pourquoi ne pas adopter une hygiène d’éclairage lumière du jour au travail avec à la clef de multiples avantages pour les employeurs et leurs salariés :

  • favoriser l’attention et la concentration pendant les heures travaillées de jour comme de nuit.
  • Compenser le manque de lumière du jour en automne et en hiver permet de réduire la fatigue et de minorer les phénomènes de dépression saisonnière.

Dans bien des cas, il suffit de changer les sources lumineuses des luminaires en place pour bénéficier du confort et du bien être d’un éclairage proche de la lumière naturelle et mieux supporter le passage à l’heure d’hiver.

Plus d’informations dans la vidéo ci-après.

Les commentaires sont fermés